Duo “Un air de galop”

Une cavalière et un musicien se mettent au diapason pour présenter un spectacle hybride, poétique, en lien direct avec le vivant.

Accompagnés de leurs partenaires, une contrebasse et un cheval, ils nous emmènent sur un chemin poétique. Et ça ne manque pas d’airs !

Le cheval livre ses mouvements et ses airs d’école sur les rythmes et les sons de la contrebasse. Les trois personnages se rencontrent, se surprennent, s’affrontent, ils jouent… une connivence naît.

Ailleurs…
Dans un champs de fortune
Une parade éphémère
Une louange à la terre
Une révérence à l’animal
Un cercle de verdure
Culte dans un morceau de jardin
Après l’orage
Suite pour contrebasse et un cheval

Une écuyère
Née sur la terre des chevaux
Elle respire dans leurs naseaux
A son tour
Chante la nativité

Elle a mis au monde des enfants
Pour trouver des étoiles
Leur insuffle l’horizon de la paix
Eux ; savent faire remonter la lune
Elle et son destrier de guerre
Irradiés par le végétal

Les limbes lui font peur
Elles croient aux anges
Qui hantent les blés
Aux poussières de ses ancêtres
Dans le sein de l’océan
Dans les nervures des arbres
Les rivières lui parlent
Elle pointe le ciel
Ecoute le vent…

Son cheval est un médium
Un attrape-coeur
Un conquérant
Il foule le sol pour ressusciter les musiciens
Transcende les rythmes
Rassemble les rêves
Garde les secrets

Lui, le contrebassiste
Charmeur des esprits de la terre
Au matin, bénie le printemps
Au soir, invoque l’automne
Une âme d’enfant
Gardien de sa propre révolte

Pour sa fille, il capture des rires
Accroche des attrape-rêves

Aux doigts parfois gelés
A s’engourdir sur l’écorce froide
A s’écorcher sur ses cordes de crins
Il ne craint pas la foudre

Paré pour la victoire
Il capture les rythmes
Il puise dans ses accords
Percute sans son archet
A perdre haleine
Une transe à contretemps
La musique dans un miroir
Insolente fantaisies

Pour un galop qui délivre…

 

Sophie de Pas, Un Air de Galop