Enseignement

L’enseignement dispensée est basé sur un ensemble de clés essentielles articulées autour de l’éthologie, du centrage, de l’équilibre et du fonctionnement du cavalier,  de la locomotion du cheval .

“ Le chemin du geste juste dans l’impulsion”. 

ÉTHOLOGIE

Autrement appelée équitation comportementale ou éducation éthologique ou Equifeel, l’éthologie est la science du comportement des animaux et des relations qu’ils entretiennent avec leur milieu. L’approche comportementale du cheval c’est de savoir l’observer, l’écouter et le comprendre. En équitation, le cavalier doit s’adapter à sa monture et non l’inverse, il faut parler le même langage.

Lire tout

DRESSAGE & OBSTACLE

La progression de chaque cavalier, en dressage ou à l’obstacle, se base sur des objectifs réalisables et l’acquisition de la confiance avec le cheval et de la confiance en soi. Nos efforts se portent vers l’écoute, le bien-être, le confort. Puis les cavaliers assez confiants, solidifient leur mise en selle et recherchent la justesse dans l’école des aides.

Lire tout

passage des galops

Quelque soit son niveau et sa pratique, chaque cavalier a la possibilité de faire valider ses connaissances grâce aux galops fédéraux mis en place par la FFE.  S’échelonnant de 1 à 7, l’obtention d’un galop permet d’avoir une progression structurée. Le diplôme de galop vous sera utile si vous souhaitez justifier votre niveau équestre ou faire de la compétition.

Lire tout

COMPÉTITION CLUB

Les sorties en compétition ne sont aucunement obligatoire. Elles sont ouvertes aux cavaliers qui veulent montrer le travail de l’année devant un jury et qui prennent le risque d’aller se confronter aux autres. Elle implique à la fois des joies et des peines qu’il faut apprendre à maîtriser, par le travail, la perspicacité et la bravoure.

PÉDAGOGIE & Méthode d’apprentissage

 

L’apprentissage est allié à une écoute et une pédagogie attentives, bienveillantes et individualisées. Diverses activités autour du bien-être et des chevaux sont proposées pour améliorer ses capacités et son développement personnel.

 

Nous devons soigner les détails, affiner cette recherche de légèreté tant chez les chevaux que chez les élèves, en puisant dans la tradition, mais aussi dans tout ce que la modernité apportent:

  • Compréhension du comportement du cheval,
  • de sa biomécanique,
  • du comportement du cavalier à cheval,
  • le bien-être du cavalier à cheval: pour qu’il soit bien dans la vie,
  • ou simplement proposer une équitation exigeante qui éviterait les ornières dans lesquelles peuvent tomber l’équitation de compétition.

Le corps est un instrument de communication pour le cavalier. Par l’observation, l’échange et la connaissance de mon élève, je trouve les clés pour un bon usage du corps, de la pensée et des énergies.

Mais pour communiquer il est tout d’abord nécessaire de faire un effort de compréhension sur la véritable nature du cheval : passage obligatoire qui nous guident vers le chemin de « l’homme de cheval ».

Je mets en place les éléments qui lui permette d’être dans le dialogue avec son cheval. Je m’attarde à développer son ressenti, je fais prendre conscience à la personne des différents niveaux d’énergie et de tensions ou de relâchement  qu’il met dans son corps.

 

  • Savoir utiliser son corps de manière claire et confortable, voilà ce qui ne peut, sans aucun doute, que convenir à nos montures
  • Acquérir l’équilibre physique et mental qui permet de mieux communiquer avec son cheval
  • Affiner la conscience de son corps et celle du cheval, comprendre et apprivoiser les gênes et les blocages, les contradictions musculaires, les tensions.
  • Organiser, agir avec son corps, ses aides, sa respiration de manière plus efficace et aisée en canalisant ses énergies.
  • Stabiliser et maitriser son équilibre et par voie de conséquence celui de son cheval.
  • Devenir plus adroit pour plus de confort et de disponibilité de la part du cheval.
  • Affiner la conscience des perceptions de son corps et de celui de sa monture pour plus de maitrise de soi.
  • Apprendre à gérer stress, trac ou peur pour en faire ses alliés.
  • Alignement
  • Centrage
  • Trouver des moyens de réussir à organiser et agir à propos avec ses aides
  • Maitriser son propre équilibre

Projet Pédagogique déposé au Ministère de la Jeunesse et des Sports

Notre activité professionnelle s’articule dans le cadre, la réglementation et les agréments recommandés par la Fédération Française d’Équitation et le Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Nous sommes rattachées à ces administrations et nous travaillons en respectant et en adhérant à leur mission respective.Les Ecuries des Vallées sont labellisées EFE (Ecole Française d’Équitation).

Le projet pédagogique suivant inspire nos décisions, notre méthode de travail et nos objectifs d’enseignements.

Au centre du projet pédagogique et sportif :

• pratiquer une activité sportive avec confiance, adaptée à sa motivation et à ses aspirations techniques,

• pratiquer une équitation évolutive et progressive,

• développer une relation de qualité et de complicité avec les chevaux,

• partager sa passion avec d’autres cavaliers,

• se détendre, s’épanouir et se responsabiliser,

• pratiquer un loisir dans un cadre verdoyant, privilégié et sécurisé,

• découvrir l’immensité de l’environnement des chevaux, apprendre et se passionner.

• Pour que l’équitation soit source de plaisir et de détente, nous nous efforçons de dispenser un enseignement de qualité.

• La pédagogie est la substance de notre métier! Une longue expérience a nourri nos méthodes et nos principes d’apprentissage.

Comment travaillons nous ?

Notre approche s’articule autour de 2 axes.
Une approche physique et psychomotrice : tout en développant leur coordination, leur
sens du rythme, leur sens de l’observation et leur sentiment équestre, les cavaliers
améliorent leur souplesse et leur équilibre en toute autonomie.

1 – Une approche affective :
Chacun aura la liberté et le temps d’observer les chevaux vivre ensemble: : comportement, rythme de vie, alimentation bio-diverse, individualité, interactions sociales entre les chevaux, maintenance, domaine vital, monde sensoriel.
Les cavaliers consolident leur amitié avec les chevaux en s’occupant de leurs soins et
en apprenant à être en relation de partenariat avec eux. Cela leur permet d’apprendre à connaître l’animal, de mettre en pratique et d’intégrer les leçons d’éthologie.
Les pratiquants apprennent à analyser les différents états émotionnels du cheval afin
de mieux vaincre leurs propres peurs. Ils s’habituent à travailler sur les émotions de leur chevaux et à anticiper sur leur réactions.
L’équitation aspire à la maîtrise de soi, à la concentration, à la sérénité.

2 – Une approche sociologique :
Sport individuel, et pourtant, l’équitation regroupe! Activité proche de la nature, l’équitation permet d’évoluer dans un milieu naturel et de développer ses compétences en faisant appel à aux notions d’entraides et de camaraderies . Les cavaliers s’épanouissent et apprennent à se maîtriser, respecter et se faire respecter, s’intégrer et s’adapter. Le moment passé aux Écuries peut être un moment d’échange et de partage.

Aujourd’hui, il existe une fonction sociale de l’équitation française au sein de la communauté qui la pratique. Par contre les modes de transmission ne sont pas du tout égaux suivant l’un ou l’autre établissement. Vous trouverez aux Écuries des Vallées la joie de découvrir une équitation d’ensemble basée sur l’école traditionnelle française.